Du RTC à la téléphonie sur IP

Renaud 9 octobre 2018 téléphonieRTCVoIPWebRTC

Après plus d’un siècle de service, l’ARCEP (l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes) vient d’annoncer la suppression progressive de la téléphonie analogique (RTC). Nous vous décryptons les raisons et implications de cette décision.

QU’EST-CE QUE LE RTC ?


Le réseau téléphonique commuté (ou RTC) est le réseau historique des téléphones fixes. Inventé à la fin du XIXe siècle par Alexander Graham Bell, le principe du RTC consiste à relier le poste d'un abonné à un commutateur téléphonique du réseau public. En France, cette connexion s’effectue historiquement via la fameuse prise en T.

opératrices téléphoniques
Au début, les communications étaient établies par des opérateurs et des opératrices, grâce à un système de cordons souples munis de fiches et de tableaux d'arrivée et de départ d'abonnés. Ce dispositif a ensuite été remplacé par des systèmes de commutations automatiques, qui n'ont cessé d'être améliorés : d'abord électromécaniques, puis électroniques, ils sont désormais numériques et totalement pilotés par informatique.

Aujourd’hui, l’usage du RTC est très varié : téléphones et fax (y compris la connexion des standards téléphoniques traditionnels, les PABX), terminaux de paiement, ascenseurs, alarmes et télésurveillance...

LA FIN ANNONCÉE DU RTC


Pour autant, malgré ces multiples évolutions, l’ARCEP a annoncé la fin de vie du RTC. En effet, celui-ci repose sur une technologie et des équipements déployés dans les années 70 et 80 par l’opérateur historique, France Télécom. Les commutateurs téléphoniques qui supportent ces services arrivent en fin de vie et deviennent impossibles à maintenir dans la durée, compte tenu de l’obsolescence de cette technologie.

Cette fin, annoncée depuis 2016, a commencé à prendre effet de manière progressive. Si l’année 2018 doit voir la fin de la commercialisation des lignes analogiques, les lignes existantes continuent à fonctionner. La fermeture définitive des lignes RTC existantes est prévue à partir de 2021.

Attention, l’arrêt du RTC ne signifie pas l’arrêt du service téléphonique fixe. Celui-ci continuera d’être fourni sur les réseaux de nouvelle génération (voix sur IP), sur cuivre ou fibre.

arrêt RTC

L’AVÈNEMENT DE LA TÉLÉPHONIE SUR IP


La migration de la téléphonie telle que nous la connaissons vers une technologie de nouvelle génération, utilisant l’IP (Internet Protocol) offre de réelles opportunités pour les particuliers comme les entreprises. En effet, cette téléphonie sur IP est évolutive et plus flexible que sa petite sœur analogique. Elle est compatible avec tous les terminaux SIP (téléphones IP, smartphones, tablettes, ...). Elle permet davantage de collaboration et de mobilité, et garantit un rationnement des coûts, en utilisant la plupart du temps, l’accès Internet de l’entreprise ou de la maison.

Quelques exceptions demeurent tout de même : terminaux de paiement par carte bleue, télécopieurs, lignes d’alarme, télésurveillance, lignes d’urgence et lignes d'ascenseurs supportent mal le tout IP ou le tout GSM et nécessitent d’autres solutions de substitution, en cours de réflexion.


Les sujets d’infrastructure étant réglés et la téléphonie n’étant plus limitée par la technologie RTC, en basculant sur le tout IP, s’ouvre alors une nouvelle voie vers les services pour les entreprises et les particuliers, et la possibilité de choisir des solutions dans le cloud, plus flexibles et plus adaptées aux besoins.

Restez informé !

je m'abonne à la newsletter

Prêt à téléphoner plus simplement ?

Contacter un conseiller Inscription