Quelle est la différence entre la VoIP et le WebRTC ?

Renaud 12 septembre 2018 WebRTCVoIPtéléphonie

Si le WebRTC est relativement nouveau, il n'en est pas de même pour la VoIP qui existe depuis déjà de nombreuses années. Mais quand on sait que le WebRTC se base sur la VoIP, quelle différence existe réellement entre ces deux technologies ?

PETIT HISTORIQUE DE LA VOIP ET DU WEBRTC


La première application de VoIP, ou « Voice over IP » a été commercialisée il y a plus de 25 ans. Cette technologie, innovante à l’époque, consiste à utiliser sa connexion Internet afin de faire passer de la voix, donc pour téléphoner à un ou plusieurs correspondants. Elle nécessite généralement un équipement dédié (téléphones spécifiques, etc.) ou un logiciel dédié, voire même les deux !

Cette dépendance à l'équipement et au logiciel a mené à la création d’une nouvelle technologie, le WebRTC (Web Real-Time Communication), qu'utilise RingOver. La réflexion sous-jacente est simple : disposant déjà d'ordinateurs, et d'équipements « standards », notamment un microphone et un navigateur (Chrome, Firefox, Internet Explorer, etc.) ne serait-il pas possible, sans aucun complément matériel ou logiciel, de faire transiter de la voix sur le réseau IP ? La réponse est oui : RingOver, qui utilise la technologie WebRTC, fait transiter la voix via votre navigateur Internet. Aucun équipement dédié n'est donc nécessaire.

Pour autant, ces technologies relativement proches d'un point de vue technologique sont généralement mises dos à dos. Qu'en est-il vraiment ? Allons plus loin et regardons quelles sont les réelles spécificités du WebRTC et de la VoIP.

SIMILARITÉS ET POINTS COMMUNS ENTRE VOIP ET WEBRTC


La VoIP est née d'un souhait simple : faciliter les échanges audios (et vidéos) via Internet, et donc améliorer la connectivité entre les individus d'une manière générale. Le WebRTC est né du même souhait. Dans les deux cas, la transmission se fait en temps réel avec son interlocuteur, et permet une réelle flexibilité dans le choix de ses équipements. En effet, n'importe quel appareil relié à Internet peut être potentiellement utilisé en terminal : votre ordinateur portable, votre ordinateur de bureau, votre tablette, votre smartphone, etc.
Le lieu importe peu du moment que vous disposez d'une connexion Internet.

DIFFÉRENCES ENTRE LA VOIP ET LE WEBRTC


La réelle différence entre le WebRTC et la VoIP est la technologie sous-jacente. Cette réponse comporte sa part d'approximation puisque la VoIP, en soit, est un concept (et non pas une couche technologique à proprement parler) : transmettre de la voix (V) à travers (o) des protocoles Internet (IP). Cela signifie que plusieurs couches technologiques différentes peuvent être utilisées lorsque l'on fait de la VoIP.

Le WebRTC est tout simplement l'une de ces couches technologiques, et l'une des plus récentes et plus efficientes à date. Il s’agit d’un ensemble de services qui sont disponibles et embarqués depuis votre navigateur Internet (Google Chrome, Internet Explorer, etc.). Ces services constituent une interface de programme (API) qui peut être utilisée par n'importe quel application Web (HTML, JavaScript).

WebRTC est donc une extension de la VoIP, c'est une manière de faire de la VoIP. C'est une variation de la VoIP qui ne s'applique qu'au monde des navigateurs Internet, mais cela tombe bien : nous avons généralement bien souvent un navigateur Internet « proche de nous ». Beaucoup ont même toujours un navigateur Internet ouvert sur leur poste de travail. La téléphonie s'en trouve facilitée puisqu'elle passe désormais par ce fameux navigateur Internet : plus besoin de passer par une application tierce en dehors du navigateur (Skype, etc.).

Le WebRTC porte d'ailleurs bien son nom puisque le W3C le décrit comme le « Real-time Communication Between Browsers » (la description complète est disponible ici). En effet, à l'image du langage HTML ou encore du langage CSS c'est l'organisation du W3C qui préconise les spécifications « idéales » que les navigateurs intégreront ensuite plus ou moins correctement (cf. tableau ci-après).

C'est là que réside la grande différence avec les applications propriétaires (Skype, etc.) : le WebRTC est réellement ancré dans le monde des navigateurs et de l'Internet. Pour ceux qui connaissent le HTML et le JavaScript, faire de l'audio et la vidéo sera donc particulièrement aisé. De plus, les possibilités offertes par les spécifications du WebRTC sont généralement en mesure de répondre à l'ensemble des besoins qu'éprouvent les utilisateurs de la VoIP dite « classique ».

Cette différence fondamentale a un impact sur les coûts de possession. Si la VoIP implique un réseau, une architecture et du personnel dédiés, le WebRTC est un service à la demande, le plus souvent facturé à l’utilisateur et par mois, sans coût d’infrastructure. Choisir l’un ou l’autre ne représente pas les mêmes investissements pour une entreprise !

QUELS NAVIGATEURS UTILISER POUR LE WEBRTC ?


navigateurs
Le WebRTC est une interface de programmation intégrée au sein des navigateurs. C'est cette interface qu'utilise RingOver afin de faire de la téléphonie. Toutefois, cela nécessite que les différents navigateurs aient bien intégrés ce service dans leur plateforme. Qu'en est-il ?


Google Chrome : l'annonce a été faite le 18 Janvier 2012. Google a intégré ce service au sein de leur navigateur. Leur annonce en dit d'ailleurs long sur les possibilités offertes par WebRTC par rapport à de la « simple » VoIP : « Intégrer une gestion à la pointe de la voix et de la vidéo (i.e le WebRTC) au sein du navigateur va rendre plus facile, pour les développeurs web, le fait d'intégrer des communications en temps réel dans leurs applications. Au lieu de se baser sur des équipements spécifiques et propriétaires (systèmes d'exploitations, plug-ins propriétaires spécifiques, etc.) les développeurs web peuvent désormais facilement construire et maintenir leurs applications en utilisant quelques API JavaScript simples : le navigateur fera ensuite le gros du travail. »
Firefox : un peu plus tardivement, en 2013. Le navigateur supporte donc pleinement cette technologie.
Opera : depuis Janvier 2012, il s'agissait donc là des pionniers !
Internet Explorer : Edge propose un support, mais il reste incomplet pour le moment.
Safari : après des années de spéculations, Apple a enfin annoncé que son navigateur Safari supportait le WebRTC.

CONCLUSION


Ce qu'il faut retenir, c'est que le WebRTC est une extension de la VoIP. C'est une technologie nouvelle, qui utilise la VoIP d'une manière totalement différente de ce qui se faisait auparavant : via le navigateur Internet. Il s'agit donc davantage de se mettre dans l'optique que le WebRTC est une évolution de la VoIP, plus qu'un concurrent de la VoIP. Par contre les applications qui utilisent le WebRTC feront, elles, concurrence aux anciennes applications qui utilisent la VoIP de manière classique. C'est dans cette optique que l'on peut parler de différence entre WebRTC et VoIP. D'un point de vue technologique, le WebRTC est en évolution permanente (cf. tableau ci-avant).

Vous avez aimé ce dossier ?
Aidez-nous à le diffuser en le partageant sur les réseaux sociaux et/ou en le partageant sur les plateformes que vous aimez !

Restez informé !

je m'abonne à la newsletter

Prêt à téléphoner plus simplement ?

Contacter un conseiller Inscription